Actualités

offre d'emploi d'interimaire - commis...

emploi
offre d'emploi pour la rechercher d'un poste en interim de commis de cuisine (16H/semaine). Poste disponible de suite jusque début juillet 2017.
En savoir plus...

nouveau badge déchetterie sieed à...

Sans titre 1
téléchargez le formulaire pour faire la demande de votre badge obligatoire à compter du 01/01/2018
En savoir plus...

Arrêt du PLU avant avis des PPA -...

plu
Par délibération du 20/10/2017, le Conseil municipal à vote à l'unanimité l'arrêt de projet du PLU . Celui-ci est maintenant transmis à...
En savoir plus...

Agenda

Décembre, 2017
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
        1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez régulièrement les informations de la commune.

Les Espèces Exotiques Envahissantes (EEE)

 

Qu'est-ce qu'une plante exotique envahissante et en quoi est-elle dangereuse ?

 

Il s'agit d'espèces introduites de manière volontaire ou fortuite en dehors de leur aire de répartition naturelle, par le biais des activités humaines. Lorsqu'elles se naturalisent, ces espèces exotiques  menacent les habitats naturels, et la faune indigène, avec des conséquences écologiques, économiques ou sanitaires négatives.

Elles peuvent poser des problèmes de santé si elles possèdent des substances dangereuses (allergènes, toxiques, ou provoquant des lésions cutanées)

 

 

Pourquoi ces espèces deviennent envahissantes ?

Elles ont une capacité de régénération, de croissance, ou un pouvoir couvrant élevés ;

De même leurs capacités reproductives : grand nombre de graines, forte capacité de bouturage.

Elles ont parfois la capacité d'émettre des substances chimiques ayant un effet négatif sur les espèces environnantes (Allélopathie). 

 

De plus, les perturbations d'un milieu sont un facteur important le rendant plus sensible à l'établissement d'EEE.

En dehors de son aire d'indigénat, une plante n'est plus confrontée aux herbivores ou aux pathogènes de sa région d'origine. Ce changement de territoire lui confère un sérieux avantage en terme de vigueur, de capacité de croissance et de propagation par rapport aux espèces indigènes.

On observe parfois des facteurs génétiques, leur conférant des capacités de résistance et d'adaptation élevées.

 

 

Plusieurs espèces ont été repérées sur la commune :

 

Les Renouées asiatiques  (renouée du Japon, renouée de Sakhaline, renouée de Bohème)

 

Ces différentes renouées peuvent se croiser et former des hybrides encore plus résistants.

Elles  se présentent sous la forme de fourrés denses difficilement pénétrables. Elles  se disséminent très rapidement par multiplication végétative à partir des fragments de rhizomes et de boutures de tiges : le moindre fragment redonne naissance à un nouvel individu. Elles s'étendent donc rapidement et remplacent la flore autochtone, ce qui conduit à la disparition des habitats et donc le de la faune locale. Cette monopolisation de l'espace et des ressources est de plus favorisée par la production de substances toxiques au niveau des racines qui provoque la nécrose des racines des autres espèces. Leur élimination est extrêmement difficile. Les rhizomes peuvent atteindre 10m de long, et les racines 4 m de profondeur. Il faut agir le plus rapidement possible, en déterrant les jeunes pousses, ou en fauchant très régulièrement, affaiblissant ainsi la plante.

Tous les fragments doivent être jetés à la poubelle, et surtout pas au compost ni dans les déchets verts!

 

Le Robinier faux-acacia

 

Originaire d'Amérique du Nord, importé au 17eme siècle. Exploité pour son bois très résistant. Il produit de nombreuses graines qui lui permettent de coloniser rapidement le milieu, et s'étend rapidement par rejet de souche et drageonnement, en particulier après une taille, une coupe, ou une blessure...Ses capacités à s'établir en milieu pionnier et à enrichir le sol lui confère un fort pouvoir de modification de la végétation qu'il colonise, en particulier en milieu ouvert. Il représente une menace pour les espèces et les habitats des sols pauvres. De plus, il contient des substances toxiques pouvant provoquer des troubles digestifs et cardiaques au bétail.

 

La Berce du Caucase

 

Cette grande ombellifère qui peut atteindre 3,5m de hauteur (généralement entre 50cm et 1m) se dissémine par les graines qu'elle produit (plus de 10000 par individu). Elle colonise ainsi de nouveaux espaces, par l'intermédiaire de l'eau, du vent, des engins agricoles... Espèce très compétitive de part sa croissance rapide et sa grande taille, elle monopolise rapidement l'espace, les ressources nutritives et la lumière nécessaires à l'établissement et la survie de la végétation herbacée et des jeunes ligneux, qui finissent par disparaitre. Sa sève contient des furanocoumarines, molécules qui sont activées par la lumière solaire et provoquent des lésions de la peau, à l'aspect de brûlures, qui peuvent être graves. Le port de gants est impératif, et l'intégralité du corps doit être protégée lors de toute intervention.

 

Le Laurier palme