Actualités

convention centre de loisirs...

accueildeloisirs
Bonjour, La commune de Grosrouvre prolonge son partenariat avec la commune de Gambais pour l'accueil des enfants en centre de loisirs les...
En savoir plus...

étapes pour la réservation des...

parking
A titre d’information, vous trouverez, ci-après, les étapes pour la réservation des places sur la gare de Montfort-Méré auprès de la...
En savoir plus...

procédure de reconnaissance communal...

secheresse
procédure de reconnaissance communal de l'état de catastrophe naturelle pour phénomène de sécheresse année 2019 la Préfecture des yvelines...
En savoir plus...

collectes des encombrants 2019 &...

Encombrants-V1
encombrants : 12 mars 2019 & 12 septembre 2019 déchets verts : du 1er avril 2019 au 9 décembre inclus
En savoir plus...

Agenda

Décembre, 2019
< << Aujourd'hui >> >
L M M J V S D
            1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31          

Newsletter

Inscrivez-vous à la newsletter et recevez régulièrement les informations de la commune.

Histoire

 

Les Grosrouvrois il y a cent ans.

A partir de 1801 on a procédé en France au recensement général de la population toutes les années se terminant en « 1 » et « 6 ». Le recensement de 1911 nous fournit de nombreuses et précieuses informations sur les Grosrouvrois d'il y a cent ans : nombre, répartition par âge et par sexe, taille des familles, lieux de naissance, professions.


Historique

Le nom de Grosrouvre, qui vient du latin grossum, gros, et robur, chêne très dur, conserve le souvenir d'un chêne remarquable par sa taille et sa robustesse. En simplifiant, Grosrouvre signifie donc « le chêne robuste ».

Les découvertes sur le territoire de Grosrouvre d'outils en silex taillé, haches, ciseaux et pointes de flèches, montrent que celui-ci a été occupé dès le paléolithique. C'est en 768, dans une donation de Pépin le Bref à l'abbaye de Saint-Denis, que Grosrouvre apparaît dans l'histoire pour la première fois. Différents sites de la forêt, qu'on appelle alors l'Iveline, sont défrichés et donnent naissance à des clairières cultivées dans lesquelles se fixe l'habitat. C'est ainsi que se développe Grosrouvre, regroupant en paroisse (une bulle atteste l'existence de l'église en 1159) des fiefs, Moisan, le Chêne-Rogneux, la Troche, la Malmaison, la Mandreuse et Marcilly, auxquels s'ajoutent des hameaux, les Haizettes, les Aubris, la Surie, le Buisson.



Haut de page | Nous contacter | Mentions légales | © 2015 Grosrouvre - Conception site JVS-Mairistem